De justesse avant notre journée de goûter, nous avons été sollicitées pour participer à un marché de Noël dans la commune qui sera bientôt jumelée à la nôtre. De prime abord, nous n'avions pas pensé à ce genre de manifestation mais, finalement, nous avons accepté l'invitation et nous nous sommes engagées pour ce marché qui s'est déroulé sur la journée de dimanche dernier. 

Nous ignorons si nous renouvellerons l'expérience car nous avons été à la limite qu'elle nous coûte plus cher qu'elle nous rapporte.... Pourtant, il y a eu pas mal de préparatifs à faire : inscription, étiquette, décoration, nappe, récupération des objets à mettre en vente, lever à 5 h du matin pour arriver (inutilement) à 7 h - les tables n'avaient pas été mises en place - pour un début de marché à 9 h 30... Cela dit, nous étions fin prêtes à l'heure dite !!

_copie-0_20191215_085307

_copie-0_20191215_085317

_copie-0_20191215_085330

Pas très loin de nous, il y avait Odile et ses bois peints : un très joli stand que je voulais absolument montrer... Si Odile, pas plus que nous, n'a fait beaucoup de ventes, elle aura au moins engrangé quelques commandes. Compliments, Odile !

_copie-0_20191215_085756

_copie-0_20191215_085802

Le sens aigu de l'observation qui nous caractérise nous a permis de tirer une conclusion : quand le marché de Noël est très proche du 25 décembre et que les achats du public sont faits, il reste la nourriture car, même si les paquets étaient prêts chez le Père Noël et les commandes préparées, les visiteurs se sont quand même lâchés sur le miel, les gâteaux, le safran.... 

Moralité, pour un prochain marché de Noël, deux conditions à respecter : opter pour un calendrier plus précoce et prévoir des pots de confiture ou de miel !