"Stéphanie Pommeret, artiste plasticienne, utilise la dentelle pour créer des oeuvres pleines de finesse et de poésie. Elle expose à Saint-Brieuc", début de l'article de Ouest-France qui lui est consacré.

au n° 1 de la rue Théodule-Ribot à Saint-Brieuc (dans les locaux de l'ESPE -ex Ecole Normale d'Instituteurs ou IUFM-) - soit route de Brest, la route qui mène aux Villages et au Centre Commercial Géant.

Vous trouverez ci-après le lien qui doit vous mener sur la carte de Saint-Brieuc et vous dessiner un itinéraire depuis le Port du Légué jusqu'au site d'exposition.

https://fr.mappy.com/#/20/M2/TItinerary/SSaint-Brieuc%2C+22000/IFRDuplex%20Port%20du%20Legu%C3%A9%20-%202%20Rue%20Jean%20Demoy%2C%2022190%20Pl%C3%A9rin|TO1%20Rue%20Th%C3%A9odule%20Ribot%2C%2022000%20Saint-Brieuc|GP1.466|GTpetrol/N151.12061,6.11309,-2.75783,48.50668/Z13/

Dentelles :

​Des fils cousus aux lignes imaginaires cartographiées, le lien est ténu mais solide, abondant et résistant . Résistance aux frontières de l’espace et maintenant au temps que Stéphanie Pommeret ge dans l’amidon ou dans la bre du papier. La matière première évolue mais le propos persiste : le lien, la transmission et la mémoire fossilisés dans la dentelle se voient réactivés.

De la collecte de souvenirs, de temps et de gestes aux traces inscrites dans le papier, une toile se tisse, métaphore arachnéenne de la construction sociale de l’individu au travers de multiples échanges, conférant au gaufrages obtenus la valeur d’archive. Alors qu’on pourrait lire dans ces vastes réseaux de nœuds une allusion à notre présent toujours plus connecté, Stéphanie Pommeret s’en empare avant tout comme d’une résistance à l’oubli et en puisant dans le patrimoine familial, les traditions, le folklore, nous rappelle qui nous sommes et d’où nous venons. 

16939470_1251495648278119_1948515480190209288_n