On continue tranquillement les encours. Celles qui n'étaient pas présentes le jour où nous avons fait les cartes prennent un cours de rattrapage, celle qui était absente lors de la réalisation des couvre-carnets s'y colle et aura besoin de la peinture vendredi prochain..... Bref, tout le monde vaque à ses occupations et vendredi dernier était une séance plutôt calme.

La Big Shot chauffait dans son coin, les cartes faisaient le tour de la salle : celles qui n'avaient pas terminé leur travail la semaine précédente montraient ce qu'elles avaient fini. Anne-Marie, indisposée par le flacon de parfum qu'elle avait placé dans sa composition et qu'elle jugeait trop imposante, a soulagé sa carte et présente la version allégée qu'elle préfère. Effectivement, ce papillon à peine entrevu est sans doute plus discret et les deux motifs ajoutés sur la base coupent élégamment les lignes roses horizontales. Cette seconde mouture est vraiment réussie. Compliments pour le coup d'oeil critique qui a permis une rectification tout à fait profitable. 

01 Anne-Marie

Le principe du plan de la boite et du découpage des éléments amènent d'autres idées et d'autres réalisations. La concurrence est rude, les cartes et les boites sont de plus en plus belles ! Babette s'est surpassée....

02 Monique

 

Irma, souvent armée de son crochet et d'un fil fin, a choisi de reprendre le feutrage à la puncheuse. Il en ressort cette splendide pochette, féminine à souhait et si bien équilibrée grâce à la découpe de son rabat et au tour de crochet bien serré comme elle sait si bien le faire. Le motif (appelé scrumble dans le free crochet) a été appliqué tel un bijou sur une épaule. Le choix des couleurs et du contraste entre le violet et le rouge sombre a été particulièrement remarqué. Moi c'est la régularité des points de crochet qui m'épate chaque fois. Bref, voilà un bien bel objet !

03 Irma

 

Monique, qui avait apprécié la carte "tunnel" réalisée par Martine, a réalisé plusieurs cartes sur ce principe. Elle a opté pour le total look blanc, couleur particulièrement difficile à photographier. Toutefois, les plans rapprochés permettent de bien détailler la finesse des décors même si le plan et les ombres peuvent quelque peu limiter la luminosité du montage ci-dessous.

04 Monique

 

En plus de ces cartes, Monique a aussi créé des "pendentifs" qui ont consisté à emprisonner des découpages dans une plastification à chaud. Un fer spécial, de type fer à souder avec pane crantée, sert à souder les deux plaques de plastique qui enferment les sujets découpés à la Big Shot ou les éléments de petite taille qu'on y a glissés.

05 Monique

 

Voilà une nouvelle technique qui va certainement retenir l'attention des insatiables !