Vendredi dernier était journée continue au club.... Le projet de couvre-carnet étant ambitieux, il avait été demandé aux participantes d'anticiper un peu et de préparer le travail en amont : sur une Vlieseline taillée au format du carnet ouvert majoré de la valeur des retours pour loger la couverture il fallait installer un morceau de tissu blanc entouré de petits morceaux de tissus imprimés dans des tons clairs de préférence. 

Sur place, il allait falloir poser le croquet qui devait cacher les interstices visibles, de la broderie Anglaise et de la dentelle puis venait le moment de broder quelques motifs et, enfin de peindre les tissus pour animer le tout. Après avoir séché la peinture, il ne restait qu'à positionner le molleton et la doublure, à faire un point de bourdon tout autour du travail puis de plier les rabats. Une piqûre finale à la base du bourdon pour fixer les rentrés et agrémenter le tour et il était joué.... le tour !

Oui, mais tout ça, ça prend du temps. Pourtant tout le monde s'est mis au travail dès l'arrivée en salle et jusqu'à midi passé. Un déjeuner sans traîner à table et un retour à la table de travail jusqu'à 16 heures. Autant dire quatre heures bien remplies mais insuffisantes. Alors les photos des oeuvres viendront vendredi soir prochain car, pour le goûter de Noël, chacune devra apporter son couvre-carnet achevé afin qu'il soit photographié.... 

Avec des températures se situant entre 11 et 14°, la végétation locale continue de prospérer. Les primevères et les soucis refleurissent, les plantes grasses montent en fleurs... 

_copie-0_2015-12-12

 

Celles qui le pouvaient apportaient leur machine à coudre. Cette fois, pas de piqué libre mais un point de bourdon final et, pour qui ne sait pas broder, la possibilité de faire quelques lignes de point fantaisie machine.. 

 

_copie-0_DSCN7744

_copie-0_DSCN7737

 

Notons l'application des participantes et même celle d'Irma qui avait déjà réalisé son couvre-carnet à "sa sauce" chez elle et qui avait ressorti son crochet et sa fine laine.

_copie-0_DSCN7738

 

Annick : comme tu me l'avais demandé, je t'ai coupé la tête !!! Il n'est pas ici question de révolution, rassure-toi ! J'ai juste préféré que l'on voit tes mains, celles d'Anne-Marie et les ouvrages en progression

_copie-0_DSCN7742

 

Ce couvre-carnet en devenir sera superbe, à n'en pas douter : une très belle dentelle à la manière de la Chantilly, un transfert d'image et de la broderie main.... Nous avons hâte de voir l'objet fini !

_copie-0_DSCN7743

 

Sur son couvre-carnet, Irma a transféré une lettre de sa grand-mère. Un joli document plein de charme et de tendresse. Une jolie pensée que parfument trois belles roses de tissu.

 

_copie-0_2015-12-121

 

Monique, elle, nous avait apporté, entre autres, ces deux bocaux (pots de rillettes de maquereaux) qui sont devenus boules de Noël, garnis d'un décor de circonstance fait maison. Ce travail est à retrouver sur le blog de Monique qui donne quelques explications de réalisation.

_copie-0_2015-12-122

 

Et, boulimique de création, Monique s'est lancée dans la confection d'un journal textile. Ses pages seront cousues dos à dos et le format permet déjà de voir ici quatre pages du journal plus la couverture et la quatrième de couverture.

_copie-0_2015-12-123

 

Irma non plus n'a pas perdu son temps. Elle nous présente quelques pochettes qu'elle a réalisées dans des techniques différentes..... :  le feutrage restant sa spécialité, elle propose un feutrage machine ou un feutrage nuno, selon la pochette. Ci-dessous un feutrage machine rebrodé de piqué libre et un macaron d'emballage de glace sur bâton qu'elle a soigneusement fait chauffer pour obtenir d'esthétiques boursoufflures.

_copie-0_2015-12-125

 

D'autres que nous lui ont déjà dit : "Irma, tu excelles dans le feutre !".

_copie-0_2015-12-126

 

Et puis avec la technique des bandes que nous avions explorée :

_copie-0_DSCN7758

 

Vivement vendredi que nous puissions voir les couvre-carnets. Mesdames qui lisez cet article, surtout ne les oubliez pas !!!! Merci d'avance ....

Et en sortant du club vendredi soir, le ciel plus clément nous offrait un spectacle presque estival.... Il ne manquait que les vacanciers.

_copie-0_DSCN7767