Il y a deux difficultés dans le titre de cet article mais c'est sans doute le piqué libre qui nous aura posé le plus de problèmes car il faut passer beaucoup de temps à régler les machines pour les mettre en état de travailler. Toutefois, une fois les machines calées, on obtient de jolis résultats :

DSCN3413 (Copier)

Le papillon a été un motif assez apprécié. Pas forcément si facile que cela d'ailleurs car il y avait beaucoup de zones à remplir (on aurait pu faire quelque chose plus proche de la résille) et, comme on le voit, il fallait vraiment solidariser la bordure à la broderie intérieure de l'aile.

DSCN3415 (Copier)

Ce petit chien, que nous appellerons donc Pollux puisque c'est ainsi qu'il a été baptisé du fait de son pelage long et fourni, méritera qu'on lui ajoute une perle pour l'oeil, un petit carré de feutrine pour la truffe et, pourquoi pas, un ruban très fin pour faire un collier.

DSCN3416 (Copier)

Deux fleurs ont été réalisées. Eventuellement il sera possible de broder à la main quelques points de noeud au coeur afin d'amener une couleur un peu plus claire. Sauf, bien sûr, si l'on veut jouer, au contraire, e l'unité sombre obtenue....

DSCN3417 (Copier)

Quand le travail est bien solidaire, il permet moins de passages et donne un résultat plus proche de la dentelle. Cette fleur noire, très aérée, fera un bel effet aussi car ce sur quoi on la posera sera visible par transparence.

DSCN3418 (Copier)

Démonstration est faite avec le papillon qui suit dont les deux ailes supérieures ont été brodées de manière plutôt dense tandis que les deux ailes inférieures sont plus aérées.

DSCN3419 (Copier)

DSCN3420 (Copier)

 

Albine, à ce propos, vient de mettre un billet sur son blog. Elle nous démontre que l'on peut vraiment alléger le résultat en limitant considérablement la densité de la résille intérieure du sujet. En voici le LIEN sur lequel cliquer pour aller voir de bien belles choses !!! Bravo Albine.... (Il faut dire qu'Albine est particulièrement douée dans tout ce qu'elle fait !)

Irma nous montre que l'on peut, aussi, limiter le réseau de fils intérieurs si l'on inclut un morceau de voilage fin ou un morceau de plastique transparent. Dans l'un et l'autre cas, des brillances viennent illustrer le côté iridescent des ailes d'insectes. En broche, la libellule donne un vrai beau résultat.

DSCN3423 (Copier)

DSCN3424 (Copier)

Celles qui le souhaitent pourront, vendredi, terminer l'exercice puisque nous devions employer du voilage fin dans un cercle à broder (pour la tension) mais cette fois avec une piqûre classique et non point un piqué libre. Irma sera absente mais nous nous appliquerons au maximum pour lui rendre hommage car c'est sa proposition....

DSCN3425 (Copier)

DSCN3426 (Copier)

Pour ce faire, il faudra :

- machine à coudre,

- fil brillant ou variable (idem en canette)

- cercle à broder,

- morceau de voilage de la couleur de son choix,

- aiguille à coudre,

- système métallique pour broche,

- trois perles.

 

Ce billet est aussi un petit signe de bienvenue à Monique qui nous rejoint et que nous accueillons avec plaisir. Cette nouvelle Quinocéenne devrait aussi nous permettre de très beaux moments d'art textile car elle nous a montré de très belles réalisations qui nous ont mis l'eau à la bouche....

 

Et comme une journée comme celle que nous avons vécue aujourd'hui ne peut pas se terminer sans une note encore plus poétique, nous laisserons Martine l'exprimer par ses fleurs...

DSCN3421 (Copier)

DSCN3422 (Copier)